• CZECHOWICE-DZIEDZICE
  • Obradowało XVIII Zgromadzenie Ogólne Związku Powiatów Polskich
  • BUCZKOWICE
  • PORĄBKA
  • SZCZYRK
  • JAWORZE
  • JASIENICA
  • KOZY
  • WILAMOWICE
  • WILKOWICE
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • Kultura kluczem do naszej wyobraźniPowiat Bielski Więcej
  • W Wilamowicach inaugurowano kolejny sportowy rok szkolnyPowiat Bielski Więcej
  • Pieszo przez szlaki powiatu bielskiegoPowiat Bielski Więcej
  • Laureat XVIII edycji Nagrody im.ks. LondzinaPowiat Bielski Więcej
  • XVIII Powiatowe Spotkania Amatorskich Grup Artystycznych "SAGA" Powiat Bielski Więcej
  • Smacznie, tanecznie i śpiewająco czyli Święto Powiatu BielskiegoPowiat Bielski Więcej
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Francais

18 Sty 2013
L’HISTORIE Du DISTRICT DE BIELSKO-BIAŁA

Le district de Bielsko-Biała a été créé le 1er janvier 1999 à la suite de la réforme administrative du pays. Aujourd`hui il comprend 10 communes dont 8 de la voïvodie de Bielsko-Biała- Jaworze, Jasienica, Buczkowice, Kozy, Porąbka, Szczyrk, Wilamowice, Wilkowice, et deux de la voïvodie ancienne de Katowice- Bestwina et Czechowice-Dziedzice. Le territoire du district couvre les confins de deux grandes régions historiques de la Pologne, celles de Silésie et de Małopolska. Ce fait implique une infiltration continue des cultures dont les valeurs les plus précieux forment finalment le patrimoine unique de notre territoire.
Suivant l’histoire, on remarque que la rivière Biała était frontière entre la Silésie et la région de Małopolska déjà à l’époque de la régne du prince Mieszko Premier. Les plus anciennes bourgades se sont d’abord concentrées sur le terrain nord du district actuel pour se déplacer ensuite doucement au sud, vers les montagnes. A la fin de XIIIe siècle, grace au prince de Cieszyn,des groupes de colons allemands et ceux d’autres nations européennes de l’ouest sont venus s’installer dans notre région. Leur présence à Wilamowice et dans les autres villages des environs de Bielsko-Biała a contribué a la formation des groupes linguistiquement spécifiques. A présent encore, on appelle le terrain de Wilamowice une enclavure flamande (la mixture des langues frisonne, flamande et almande ancienne). On y prend soins de protéger et garder la langue archaique , la musique, les costumes traditionels et les dances.
En 1337 toutes les deux parties de la région sont inclusées dans le royaume tchèque,pour etre ensuite incorporées, en 1457, dans le duché d’Auschwitz.
Après le premier partage de la Pologne en 1772 elles deviennent soumises à l’Autriche, ce qui se continue jusqu’ à la renaissance de l’état polonais en 1918. Bien qu’elles soient dépendantes d’un état, leurs destins sont différents. La rivière Biała sépare toujours la Silésie de Cieszyn subissant une germanisation intense et la région d’Auschwitz située sur le territore de Galicie, indépendante culturellement de 1867.
Au XIXe sièclee, à la suite de la révolution industrielle d’Europe, Bielsko et Biała deviennent un grand centre de commerce et d’industrie. Des investissements, touchant aussi certains terrains ruraux,aboutissent á l’établissement et au développement du deuxième centre industriele à Czechowice et à Dziedzice ( deux communes unies pendant l’occupation en 1940). Pendant la période d’entre-deux-guerres et à l’époque dite communiste le district de Bielsko-Biała change succesivement d’unités administratives. Des troubles historiques, ainsi que l’emplacementde ce terrain, ont profondément influencé les traditions, l’architecture les coutumes, enfin la culture général des habitants du district de Bielsko-Biała.